Meet the mumpreneur – Emilie Paul de Bueil

Emilie de Bueil Paul maman entrepreneur mumpreneur coach vie et professionnel

Meet the mumpreneur – Emilie Paul de Bueil

Emilie de bueil Paul executive coach psychologue femmes carrière réussite équilibre vie pro vie perso

e.paul@paccard-balmat.com

 

Nous avons rencontré Emilie Paul de Bueil, Psychologue, Executive Coach (Paccard-Balmat) et maman de 3 garçons super dynamiques : Vladimir 10 ans, Joseph 9 ans et Camille 6 ans.  Son ambition dans la vie ? « Avoir des relations vraies et chaleureuses. Je crois que c’est ce qui rend heureux. » Voilà une interview qui démarre bien !

Tombée dans la psychologie quand elle était petite ? Presque… Au sein de la fratrie, Emilie est la petite dernière après 4 frères et sœurs qu’elle n’a cessés d’observer et analyser dès son plus jeune âge. Elle est aussi passionnée par la dramaturgie. Et la force mentale des joueurs de tennis la fascine (génération Steffi Graff). Mais dans sa famille, psychologue ne fait pas partie de la liste des métiers to do ! Elle mènera des études « classiques » à Dauphine, pour ensuite intégrer brillamment les grandes Maisons de luxe en stage puis en CDI… Au bout de 9 ans de bons et loyaux services, les enjeux sur le poste de manager la font réfléchir. Elle décide de reprendre ses études.  Direction la fac… de psycho ! Quelques années qui lui permettent de prendre du temps (un luxe dans notre speedy-world !) pour réfléchir sur le monde de l’entreprise mais aussi sur l’éducation qu’elle souhaite donner à ses enfants.

Ses idoles ? « Simone Veil ou Sonia Delaunay, pour leurs œuvres bien sûr mais aussi pour leur intelligence situationnelle : elles ont fait bouger leur équilibre de vie en prenant en compte ce que leur vie leur apportait. En d’autres mots, sans oublier leurs envies personnelles, elles sont passées par des phases où la priorité était d’éduquer leurs enfants et de soutenir leur mari professionnellement. Elles ont accepté de décoller plus tard sans jamais céder sur leurs désirs ! » Aujourd’hui, quand Emilie accompagne des salariés, son objectif, c’est de les aider à cerner ce qu’ils veulent devenir professionnellement et à orchestrer cela en harmonie avec leur vie personnelle.

Mumpreneur, comment as-tu eu le déclic ? « La rencontre avec mon associé actuel. J’accompagnais, en sous-traitance pour lui, des personnes en reconversion professionnelle. Au bout de quelques missions, nous avons très vite constaté notre complémentarité sur le plan pro. Il m’a parlé de son projet de cabinet de recrutement et gestion des talents. J’ai osé lui répondre que ma principale exigence était de travailler avec des personnes compétentes et sympas. On s’est associés ! » 

Au quotidien, pro comme perso, Emilie nous confie être inspirée par ses enfants. « On dit que les enfants ont besoin d’un cadre. Moi, je crois aussi que mes enfants me donnent un cadre. Ils me donnent des horaires et ils me font regarder ce qu’il y a d’important : des repas bien préparés, le plaisir de les partager et de se raconter des histoires. Je vis une vraie joie quand je leur raconte une journée qui me paraît plate et qu’elle devient dans leur regard quelque chose de romanesque et de mystérieux. L’inverse est tout aussi impactant. Ils me racontent leurs histoires de copains. Et dans mon regard, ils grandissent… On touche à  l’essentiel.»

L’éducation est au cœur du projet de vie d’Emilie. C’est la plus belle et la plus positive influence que l’on puisse avoir sur le monde. Le rôle des parents, c’est de proposer nous dit-elle : les enfants sélectionnent ce qui les touche, ce qui leur plaît. Les moments qualitatifs ne se choisissent pas, ils s’improvisent, ils surgissent comme par magie… Nous, parents, n’avons qu’à les saisir ! Et les activités en famille chez les Paul de Bueil, ça donne quoi ? Des balades le week-end (Emilie va nous en concocter plusieurs rien que pour les Mums In Town), des séances film / pop corn le dimanche. On peut venir ?

Sa plus grande satisfaction – après avoir testé le 4/5e, le mercredi off – c’est d’aller les chercher à l’école et de déjeuner en tête-à-tête avec l’un d’eux à tour de rôle : durant ces moments privilégiés, chacun peut parler sans filtre de ses tracas, de ses petits bonheurs, de ses peurs, chacun peut se confier. Emilie n’oublie pas pour autant d’avoir aussi des moments futiles rien que pour elle, comme un rdv chez sa coloriste préférée (Nathalie chez Michel Brosseau – Paris 17) par exemple !