COMMENT RETROUVER VOS NUITS?

bébé sommeil enfants

COMMENT RETROUVER VOS NUITS?

La plus grande difficulté quand on devient parent c’est de perdre le sommeil, une fois habitué à se lever toutes les nuits on perd également ses soirées, parfois toute sa vie sociale…

Certains sont persuadés qu’il est normal de ne plus dormir quand on a des enfants, c’est faux !

Pour traiter ce sujet sensible, Mumintown s’est tourné vers Kidz et family , deux psychologues cliniciennes confirmées qui ont la particularité :

-De s’être spécialisées dans des problèmes quotidiens que les parents rencontrent avec leurs enfants (colères, sommeil, alimentation, rivalités, précocité, divorce)

-De faire des interventions à domicile si besoin.

Découvrons leurs 14 conseils

 

CADEAU POUR LA VIE

  1. Soyez convaincu qu’apprendre à votre enfant à dormir est un cadeau pour toute la vie. Cela fait partie de notre métier de parent comme d’apprendre à manger avec des couverts.

 

NON COUPABLE

  1. Ne culpabilisez pas d’avoir besoin de retrouver votre lit, votre conjoint et vos nuits. Vous pouvez être adepte de la bienveillance, du cododo et de l’allaitement à la demande, il est essentiel de prendre au sérieux la petite voix intérieure qui vous dit : « J’en peux plus ». Votre enfant peut également souffrir de votre épuisement.

 

DOUDOU & TETINES

  1. Il faut savoir que tous les enfants se réveillent entre 4 et 5h du matin, votre enfant va se rendormir comme il s’est endormi à 20h. Trouvez un doudou indépendant de votre présence ou mettez 7 ou 8 tétines phosphorescentes.

 

« CHAMBRE DE JEU »

  1. Dans la journée on invite son enfant à jouer dans sa chambre, cette pièce ne doit pas uniquement représenter la séparation et la solitude

 

CHAMBRE COSY

  1. Dans la chambre de l’enfant, changez les meubles de place, le lit sera mieux près de la porte et dans un angle. Une table de chevet avec une petite lampe incassable à la lumière douce sera très appréciée. Le confort est le bienvenu, les mobiles ou voiles de princesse feront de leur lit une cabane idéale pour rêver.

 

DEADLINE

  1. Choisissez une date entre parents et dites à votre enfant que vous avez décidé avec papa que cela ne pouvait plus durer. « A partir de ce soir on souhaite que tu ne te lèves plus de ton lit quand on t’a couché jusqu’au lendemain matin, tu n’es pas obligé de dormir mais tu restes dans ton lit. »

 

AMBIANCE APAISEE

  1. Au moment du coucher, adaptez l’ambiance, tout doit s’apaiser, votre voix comme les lumières. On peut commencer par un câlin dans la chambre pour détendre le stress de l’enfant (et du parent).

 

ROUTINE RIGOLOTE

  1. Rendez le moment du coucher rigolo, ne dites pas 20 fois qu’on va se coucher dans 5 minutes, cela augmente la pression et la résistance de l’enfant. Trouvez un rituel simple et routinier.

 

ROUTINE QUOTIDIENNE

  1. Donnez des règles claires et courtes et répétez tous les jours les mêmes phrases.

-On se lave les dents avant de dormir pour éviter les carries.

-Tout le monde dans sa chambre à 20 heures.

-Quand un parent dort le matin, on ne fait pas de bruit.

L’enfant doit sentir que les règles sont toujours les mêmes, si on ramène un enfant dans son lit le lundi mais qu’on fait semblant de ne pas le voir se glisser dans notre lit le mardi, l’enfant testera de plus en plus fort les limites afin de savoir celles qui tiennent dans le temps. Si vous êtes constants il se lassera d’essayer.

 

AÎNES EN DERNIER

  1. Couchez les cadets en premier est essentiel pour valoriser les aînés et passer un peu de temps sans les petits. Se laver les dents et mettre son pyjama tout seul n’est pas un privilège. Faites quelque chose de sympa avec l’aîné pendant 1/4h.

 

FAITES DU BRUIT

  1. Les parents appréhendent tous de parler et marchent sur la pointe des pieds, erreur, rien de plus inquiétant pour un enfant que de ne plus vous entendre.

 

NE MENTEZ PAS

  1. Inutile de dire « on va se coucher dans 5 minutes nous aussi », cela envoie un message confus à votre enfant dans lequel il peut penser que vous ne savez rien faire sans lui.

 

CALME & FERME

  1. Soyez déterminés dans votre discours et dans votre esprit. La confiance en vous et en votre enfant doit être inébranlable. A partir de là plus de retour en arrière possible. On reste calme mais ferme. Si l’enfant se relève, maman peut le raccompagner sans un mot dans sa chambre. S’il se relève, papa y va et dit fermement « il est 8 heures et demi c’est au lit ! » A la troisième édition vous prenez un verre de vin et votre téléphone et vous plantez une chaise devant la porte en disant « C’est fini, on ne changera plus d’avis  » Le lendemain, vous faites la même opération, en enlevant la chaise et en restant debout, puis le 3ème soir en disant « Je vais vider le lave-vaisselle et je reviens te voir si besoin, tu peux nous écouter parler avec papa. »

 

NE BAISSEZ PAS LA GARDE

  1. On se méfie de l’effet rebond, de nombreux enfants voudront vérifier 2 ou 3 jours après ces changements si vos nouvelles règles sont solides. Après vous avoir prouvé qu’ils pouvaient dormir ou s’endormir seuls ils vont retenter une dernière fois de récupérer leurs anciens acquis. Ne baissez pas votre garde et ne faites pas machine arrière ce serait pire que tout.

 

Allez, on y croit et bientôt vous dormirez comme un bébé!!

 

Merci à Aurelie et Clémence de

https://kidzetfamily.fr/

Pas de commentaires

Écrire un commentaire