Trousse homéopathique

trousse homéopathique enfants essentiels

Trousse homéopathique

 

Comment aider notre enfant à affronter les virus de l’hiver ?

En exclusivité pour Mumintown, Martine Leconte, pédiatre homéopathe, nous livre ses secrets pour constituer la trousse homéopathique idéale pour l’hiver.

LES ESSENTIELS
– Abrotanum 5CH
– Aconit 15CH
– Allium cépa 5CH
– Apis 15ch
– Apis 5CH
– Arsenicum Album 5CH
– Belladona 15CH
– Corallium rubrum 5CH
– Droséra 5CH en granules ou en sirop
– Echinacéa 9CH
– Ferrum phosphoricum 5CH
– Gelsémium 15CH
– Hépar sulfur 15CH.
– Influenzinum 15CH
– Kalium Bichromicum 7CH
– Mercurius solubilis 15CH
– Nux Vomica 5CH
– Oscillococcinum
– Phosphoric acidum 9CH
– Podophyllum 5CH
– Sérum de Yersin 15CH
Tout l’hiver jusqu’à fin Février

STIMULER LES DEFENSES NATURELLES :

– Donner le dimanche en alternance 1 dose d’Oscillococcinum (1/2 dose avant 2 ans) et 1 dose d’Influenzinum 15CH (1/2 dose avant 2 ans).
– Chez ceux qui sont particulièrement sensibles aux gastro entérites, mieux vaut alterner avec Sérum de Yersin 15CH – 3 granules par jour pendant 4 jours.
– On peut aussi ajouter Echinacéa 9CH : 3 granules tous les jours sauf le dimanche.

TRAITER LES VIRUS DE L’HIVER :

Il faut prendre l’homéopathie dès les premiers symptômes, sans attendre, car le traitement marche vite, et permet d’enrayer l’évolution de la maladie.

1) En cas de début de rhume :
– Clair avec éternuements : Allium cépa 5CH – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Si le nez est plutôt bouché avec éternuements : Nux Vomica 5CH est plus adapté – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Si l’écoulement s’épaissit, et devient jaune : remplacer par Kalium Bichromicum 7CH – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Et si la toux s’installe (puisque l’écoulement devient glaireux) : ajouter Corallium rubrum 5CH – 3 granules 3 à 4 fois/jour pendant 5 à 6 jours.

2) En cas de fièvre supérieure à 38°5 :
– Tête chaude, absence de soif, sueurs intermittentes : Apis 15ch – 3 granules 3 fois / jour pendant 2 à 3 jours.
– Tête chaude, soif et frissons, agitation : Belladona 15CH – 3 granules 3 fois / jour pendant 2 à 3 jours.
– Fièvre avec frissons et sensation de froid : gelsémium 15CH – 3 granules 3 fois / jour pendant 2 à 3 jours. + Oscillococcinum 1 dose matin et soir 3 jours de suite

3) En cas de mal de gorge :
– Si la langue est blanche et si vous pouvez palper des ganglions dans le cou : Mercurius solubilis 15CH – 3 gran 3 fois / jour. Si fièvre associée, ne pas dépasser 3 jours de fièvre, car l’angine peut être bactérienne.
– Apis 15 ch ou Belladona 15CH, selon les signes de fièvre associés décrits.

4) En cas de coup de froid sec avec mal de gorge et enrouement :
– Aconit 15CH – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Si la toux devient grasse et douloureuse : Hépar sulfur 15CH – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.

5) En cas de début d’otite :
– Ferrum phosphoricum 5CH – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Arsenicum album 5CH – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Apis 5CH – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.

6) En cas de toux :
Il existe une vingtaine de médicament homéopathiques ! Mieux vaut n’en garder sous la main que 1 ou 2 :
– Toux sèche : droséra 5CH en granules ou en sirop, à répéter 4 fois / jour
– Toux grasse : corallium rubrum 5CH – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.

7) En cas de coup de fatigue :
– Phosphoric acidum 9CH : 3 granules par jour. 15 jours

8) En cas de diarrhée aigue :
– Abrotanum 5CH diarrhée très liquide – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Arsenicum Album 5CH : diarrhée brûlante avec douleurs abdominales – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Podophyllum 5CH : selles très molles – 3 granules 3 à 4 fois / jour pendant 5 à 6 jours.
– Sérum de Yersin 15CH : 3 granules par jour pendant 4 jours.

Les traitements doivent rester courts. Inutile de les prolonger au-delà de 4 à 5 jours. Car, soit le traitement a été efficace, et la règle est d’arrêter dès amélioration ; soit il n’a pas été efficace, et il vaut mieux en changer.

Gardons bien en tête que le mieux est évidemment d’aller consulter un médecin homéopathe qui élaborera avec vous et votre enfant un traitement de fond, de terrain, individuel et personnalisé.

Pas de commentaires

Écrire un commentaire